Petite mise au poing !

 

Quelques lecteurs de « Catalan Contagion » m’envoient des mails pour me poser des questions sur les rapports flagrants entre l’actualité du Coronavirus (de son petit nom Covid-19) et mon roman, paru en juin 2019.

En effet, la Chine y est très présente : le héros, Jance né à Hong Kong « travaille » pour une mafia liée au pouvoir Chinois.

En effet il y est question d’un virus contagieux développé par le régime chinois.

Patricio Nadal prophète ?

 

Pas vraiment, car, contrairement au bête adage couramment admis, la fiction dépasse toujours la réalité. (Je n’approfondirai pas cette assertion, de peur de spoiler mes éventuels nouveaux lecteurs au profit des anciens.)

 

S’il est tentant d’incriminer les travers (un euphémisme !) du régime capitalo-communiste Chinois (un oxymore, et comme dit Jance : on nage dans les oxymores et dans le sang) dans l’apparition de ce virus (comme de H5N1 et celui du SRAS), je n’irais pas jusqu’à dire qu’ils l’ont développé… Directement, je veux dire. Indirectement, bien entendu !

Main dans la main avec nos dirigeants d’ailleurs. En laissant le système de santé et les services publics se dégrader inexorablement pour enrichir le privé.

Même un crétin sorti de l’ENA pourrait deviner les conséquences d’un tel gâchis… S’il, ce crétin, utilisait ses neurones plutôt qu’une calculette.

 

Les dirigeants Chinois, à qui le système capitaliste a confié le management des prolétaires en usine (pas de syndicats, pas de droits, pas de liberté), ainsi que le contrôle de la production de tout (médicaments bientôt en pénurie, et tout un tas de cochonneries sans réelle utilité), sont les pionniers et les modèles d’un stade du capitalisme à bout de souffle, comme la planète elle même. Ceci expliquant cela. Un stade autoritaire comme on dit sur les chaines d’actualité (encore un euphémisme). Ce qu’on ne dit jamais c’est que le système chinois est stalinien. Donc expert en mensonges, propagande, tortures et enfermements. Dix mille morts sur la place Tien An Men, écrasés par des chars! C’est pour cette raison que le capitalisme l’aime! Pour les plus jeunes révisez vos cours d’Histoire. C’est pas mal pour comprendre le monde. (Ou lisez Simon Leys)

 

Pour en revenir à « Catalan Contagion », l’un des sujets du livre est le statut des Ouïgours. Vous entendez parler, vous, des Ouïgours ? On voudrait pas froisser le régime de Pékin. Pas plus l’OMS, les USA, les pays européens, que les régimes arabes, ou même les djihadistes, pourtant si prompts à faire sauter tout le monde pour une affaire de voile. Alors on évite les sujets qui fâchent. Un million (1 000 000) de musulmans en camps de rééducation (oops, pardon, en formation !), occupés à apprendre des trucs essentiels: manger du porc, boire de l’alcool, laver leur cerveau. Détail de l’Histoire ! Et quand on parle de camps de rééducation, on se pose toujours la même question. Où se trouvent les camps de concentration ? N’oublions pas que le régime stalinien chinois fait travailler quelques vingt ou trente millions de prisonniers (goulag chinois) gratuitement pour les firmes occidentales.

La clé du Miracle économique ? Une solution vieille comme le monde : l’esclavage.

 

Et la mafia ? me direz-vous, sujet essentiel de la trilogie catalane. Ben, elle dirige le monde! Demandez à Trump, et à ses potes dans l’immobilier, et à ses investisseurs: les cartels sud-américains.

Et la Chine, ben demandez aux triades dont les hommes ont attaqué les manifestants pro-démocratie à Hong Kong dernièrement. Sur ordre de qui ?

De la mafia stalinienne !

Oui ! Pléonasme !

 

Un pléonasme après les euphémismes et les oxymores, décidément on navigue dans les figures de style que c’en est un enchantement !

Et des fées aux mains mazoutées et sanglantes veillent sur les marchés boursiers…

 

Quant au Coronavirus, pas de panique.

Enfin… Si, PANIQUE !!!

Tout ce que dit le régime de Xi Jinping (qui a quand même dénoncé ses parents aux Gardes Rouges à l’age de neuf ans !) est faux, les chiffres sont truqués. Comme les chiffres de la croissance, du déficit, du commerce intérieur et extérieur, etc. Tout le monde invente du haut en bas de l’échelle. On peut donc craindre le pire, d’autant que Trump, Macron, Xi Jingping, Erdogan, Poutine et j’en passe et des moins connus, même combat ! C’est l’hypocrisie généralisée. La stratégie du témoin foireux: j’ai rien vu, rien entendu, Mr le Commissaire!

Des crétins ignorants et imbus d’eux-mêmes conduisent le monde à sa perte…

 

Et dans « Catalan Contagion » vous apprendrez que ces crétins ont planifié un plan B…